Formation pour devenir économiste de la construction

Formation pour Devenir Économiste de la Construction

1. Quelle formation suivre pour être économiste de la construction ?

Pour devenir économiste de la construction, une formation initiale en génie civil, architecture ou en économie de la construction est essentielle. Les diplômes varient du BTS (Brevet de Technicien Supérieur) en Économie de la Construction, au DUT (Diplôme Universitaire de Technologie) en Génie Civil, jusqu’aux diplômes d’ingénieur ou de master spécialisés.

Exemple concret : Laura, ayant un BTS en Économie de la Construction, a pu intégrer une entreprise de construction en tant qu’assistante économiste, ce qui lui a permis d’acquérir de l’expérience pratique.

2. Spécialisations pour renforcer vos compétences

La spécialisation, que ce soit en développement durable, en BIM (Building Information Modeling) ou en gestion de projet, est un atout. Des certifications professionnelles, comme la certification en économie de la construction durable, peuvent également être bénéfiques.

Situation concrète : Maxime, économiste de la construction, a suivi une formation complémentaire en BIM, lui permettant de travailler sur des projets de construction plus complexes et innovants.

3. Rôle d’un économiste de la construction

L’économiste de la construction joue un rôle clé dans la planification, l’estimation des coûts et la gestion budgétaire des projets de construction. Il analyse les plans, estime les coûts et propose des solutions pour optimiser les dépenses.

4. Missions principales

Les missions incluent l’estimation des coûts, la préparation des appels d’offres, la négociation avec les fournisseurs et la surveillance des budgets tout au long du projet.

Cas concret : Julie, économiste, a réussi à réduire de 15% le coût d’un projet en renégociant les contrats avec les fournisseurs.

5. Employeurs potentiels

Les économistes de la construction peuvent travailler dans des bureaux d’études, des entreprises de construction, des cabinets d’architectes ou en tant qu’indépendants.

6. Qualités requises

Ce métier requiert rigueur, sens de l’analyse, compétences en communication et en négociation, ainsi qu’une bonne compréhension des enjeux techniques et financiers d’un projet de construction.

7. Salaire et perspectives

Le salaire varie selon l’expérience, l’employeur et la région. En début de carrière, un économiste de la construction peut gagner entre 30 000 et 40 000 euros par an.

8. Évolution et perspectives de carrière

Les perspectives incluent des postes de responsabilité comme chef de projet, consultant en économie de la construction, ou même la direction d’un bureau d’études.

9. Pourquoi devenir métreur/économiste de la construction ?

Ce métier offre une diversité de projets, la possibilité de contribuer à des constructions durables et innovantes, et des opportunités d’évolution professionnelle.

10. Préparation du CV professionnel

Pour se démarquer, il est crucial de préparer un CV professionnel et efficace. YoupiJobs peut aider à mettre en valeur vos compétences et réalisations. Un bon CV doit refléter les expériences pertinentes, les formations suivies et les compétences spécifiques acquises.

Exemple de réussite : Emma a utilisé YoupiJobs pour créer son CV, mettant en avant ses stages et ses compétences en BIM, ce qui lui a permis de décrocher un emploi dans un grand bureau d’études.

Conclusion : La formation pour devenir économiste de la construction est diverse et exigeante, mais offre de nombreuses opportunités. En se spécialisant et en mettant en avant ses compétences via un CV professionnel, on peut se distinguer dans ce secteur en évolution constante.

————-

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires